• Médecin généraliste

    pars à la rencontre d'Emilie Junqué

  • Depuis plus d’un an, avec la pandémie du covid-19 que nous vivons, toute la structure médicale du pays est remise en question. Afin d’avoir une première ligne soins de santé forte en Belgique, il faut renforcer l’importance du rôle de la médecine générale.

    Avec sa formation complète et ses rôles variés, la médecine générale est un secteur dynamique, en perpétuelle remise en question.

     

     

    Tu veux en savoir plus sur ce métier ?

    Tu peux consulter la description détaillée du métier qui suit et en découvrir davantage sur l’informateur (c’est un spécialiste du métier qui a également accepté de répondre à tes questions).

    Apprends-en davantage !

  • L’Informateur de l'OIP :

    Emilie Junqué, médecin généraliste.J’ai d’abord réalisé mon baccalauréat en médecine à l’UNamur, puis mon master en médecine à l’UCLouvain. J’ai ensuite réalisé mon assistanat en médecine générale, ma formation en ONE, et ma formation en ECG à l’UCLouvain..

  • 6 questions pour Emilie

    pour en savoir plus sur le métier de médecin généraliste

  • 1) POURQUOI choisir ce métier ?

    La médecine générale est souvent vue comme une vocation. C’est un métier qui embrasse de nombreux domaines : scientifique, économique, politique, social… Ce métier permet une grande flexibilité : il peut s’exercer parfois seul, parfois en équipe. Il permet également une grande liberté de pratique. C’est un domaine en évolution constante car il faut s’adapter à l’arrivée des nouvelles technologies, tout en restant proche des patients.

  • 2) Avec QUI travaille-t-on dans ce métier ?

    Le médecin généraliste ne peut jamais travailler de manière isolée, même si il travaille seul dans son cabinet. Il doit toujours échanger avec différents intervenants, pour la qualité des soins :

    • Médecins hospitaliers
    • Médecins des mutuelles
    • Médecins du travail
    • Pharmaciens
    • Laboratoires d’analyses
    • Paramédicaux (kinésithérapeutes, infirmiers, assistants sociaux)
    • Assistants sociaux, aides familiales

    Selon les activités parallèles qu’il occupe, le médecin généraliste travaille également avec d’autres intervenants.

    Les compétences linguistiques sont un atout non-négligeable : non seulement la plupart des publications scientifiques sont en anglais, mais le monde professionnel est très fortement interconnecté. Et au-delà des langues, la capacité à travailler avec des personnes d’autres cultures devient de plus en plus nécessaire.

  • Pose toutes tes questions à Emilie

    en rejoignant son équipe "Microsoft Teams"

  • 3) En QUOI consiste cette profession ?

    La formation en médecine générale est avant tout une formation scientifique solide. Personnellement, ces études m’ont permis d’exercer les fonctions suivantes :

    • Médecin généraliste « solo » dans mon cabinet privé,
    • Médecin de l’ONE (prévention et petite enfance), dans un centre de vaccination et dans une crêche, 
    • Médecin responsable d’un centre d’adoption internationale (La Croisée des Chemins)

    D’autres portes peuvent également s’ouvrir, selon les préférences de chacun. Il est ainsi possible de travailler dans un centre de planning familial, dans les centres de réfugiés, dans les centres dédiés aux personnes toxicomanes ,… Le médecin est formé pour apprendre à apprendre. Les soins de santé et les techniques évoluent sans cesse, et il faut pouvoir s’adapter rapidement, et se former de manière continue. Cette formation continue est d’ailleurs obligatoire dans la plupart des sections de la médecine.

     

    Quelles sont les qualités requises pour un médecin généraliste?

    • Sens des responsabilités
    • Rigueur
    • Adaptabilité : les recommandations et techniques évoluent sans cesse, une pratique médicale ne peut jamais rester figée, quelle que soit la spécialisation
    • Compétences scientifiques
    • Empathie : les situations des patients sont parfois très difficiles à vivre, et il est important de pouvoir comprendre leur ressenti
    • Esprit d’équipe : même en pratique solo, les médecins doivent toujours collaborer avec leurs confrères, pour le bien-être des patients

     

  • 4) OU cette profession s’exerce-t-elle ?

    La médecine générale est un métier très varié. Elle permet de travailler seul ou en groupe, à son domicile, dans une maison médicale, un centre médical, ou en hôpital.

    Le diplôme de médecine belge permet de travailler partout en Europe.

    Le diplôme de médecine ouvre également les portes de postes plus politiques, qui prennent les décisions plus globales concernant notamment les remboursements de certains médicaments, de certaines prestations, …

  • 5) QUAND exerce-t-on cette profession ?

    On peut travailler sous le titre de médecin « triple 0 », sous la supervision d’un autre médecin, après l’obtention de son diplôme de Master en médecine, et de son visa.

    Pour travailler de façon indépendante, il faut avoir un numéro inami. Pour ce faire, il faut avoir terminé une spécialisation (ou «assistanat »), et être agréé par la fédération Wallonie-Bruxelles.

  • 6) COMMENT devenir médecin généraliste

    et rester au top dans sa profession?

    L’accès aux études de médecine commence d’abord par un examen d’entrée. Une fois celui-ci réussi, les études de médecine sont organisées dans plusieurs universités.

    Le bachelier, pour les trois premières années, peut se faire à l’UNamur, à l’Université de Mons, à l’UCLouvain (site Alma), à l’Université de Liège, et à l’ULB (site Erasme).

    Le master, pour les trois années suivantes, peut se faire à l’UCLouvain (site Alma), à l’ULB (site Erasme), et à l’Université de Liège.

    Après ces six premières années d’études, il est alors temps de choisir une spécialisation vers laquelle s’orienter. Cette spécialisation est obligatoire, la réussite des six ans de médecine ne donne accès à aucun métier à elle seule. La durée de la spécialisation pour la médecine générale est de trois ans.

    Les universités proposent ensuite des formations complémentaires (qui peuvent se faire durant les autres années d’études), ainsi que la formation continue qui est obligatoire tout au long de la carrière de médecin.

  • Tu souhaites prendre contact avec Emilie ?

    Pose-lui toutes tes questions !